Représentant des parents d’élèves en maternelle : tout un art !

Même si les vacances d’été n’ont pas encore commencé, elle est là, tapie dans un coin de notre tête : la première rentrée des classes, bien sûr ! Avec elle, des découvertes, des nouveautés, dont une mission qui s’offre à chaque parent : celle de devenir représentant des parents d’élèves. Mais en quoi cela consiste-t-il ? Comment le devient-on ? Petit tour d’horizon.

Élu par les autres parents

Chaque année, en octobre, a lieu l’élection des représentants des parents d’élèves. Chacun des deux parents est électeur et exprime son suffrage au sein de l’établissement scolaire fréquenté par son enfant. Tout votant peut également être éligible, à la condition de ne pas déjà siéger de droit au conseil d’école (s’il est enseignant, par exemple).

Pour se présenter, il suffit de déposer une liste comportant au moins deux noms de candidats. Libre à chacun, ensuite, de faire partie d’une fédération de parents d’élèves (par exemple, la FCPE ou la PEEP), d’une association de parents d’élèves, ou de se présenter de manière indépendante.

Participer à la vie scolaire et périscolaire

Endosser le rôle de représentant des parents d’élèves requiert une certaine disponibilité : s’investir au nom de tous les parents et s’assurer du bien-être des écoliers, tout en se faisant partenaires des enseignants… ce n’est pas une mince affaire ! En tant que représentant des parents d’élèves, il faudra donc, en tout premier lieu, siéger au conseil d’école trois fois par an afin, notamment, de voter le règlement intérieur et d’adopter le projet d’école. Il s’agira ensuite de donner son avis et de faire des suggestions en ce qui concerne la cantine, la sécurité, l’emploi du temps, l’hygiène scolaire, mais aussi pour les sorties, les activités, etc. Son rôle est donc essentiel pour la vie de l’établissement. En revanche, il n’est pas question de pédagogie. C’est là le travail des enseignants.

Jouer les intermédiaires

Le représentant des parents d’élèves a pour rôle de faciliter les relations entre le personnel de l’école et les parents d’élèves. Il se tient au courant de l’actualité du système scolaire, afin de pouvoir informer ceux qu’il représente. En cas de problème ou à la demande des parents, il peut être amené à servir d’intermédiaire avec le directeur ou la directrice de l’école. Il doit donc être disponible et à l’écoute des remarques et autres doléances.

Dossier réalisé par Delphine Soury

À noter !

–    Selon l’article L225-8 du code du travail, un employeur doit accorder au parent d’élève délégué le temps nécessaire pour assister aux réunions.

–    Pas facile de s’y retrouver dans le jargon de l’Éducation nationale ? Au sein des fédérations, les parents élus pour la première fois peuvent suivre des formations.

Publié le