Le yoga des petits

Après une longue année scolaire, les petits aussi ont besoin de décompresser. Alors pourquoi ne pas leur proposer de se relaxer, pendant les vacances d’été, et organiser pour eux de petites séances de yoga, sur la plage ou dans le jardin ? Ulrika Dezé, spécialiste du yoga pour enfants, nous en dit plus sur cette activité à la fois ludique et utile.

Qu’est-ce que le yoga ?

Ulrika Dezé : En occident, le « hatha-yoga » est la branche du yoga la plus souvent pratiquée. Il s’agit d’une discipline millénaire venue d’Inde, qui se caractérise par la pratique d’exercices d’étirement, d’équilibre et de détente. La coordination des mouvements et de la respiration est centrale et permet la prise de conscience des différentes parties du corps.

 

Depuis quand enseigne-t-on le yoga aux enfants ?

Il existe très peu de recherches nous permettant de dire depuis quand le yoga est enseigné aux enfants. Ce qui est certain, c’est que ce n’est pas une nouveauté ! En effet, l’apprentissage du yoga en Inde s’inscrit dans la tradition depuis des millénaires, même pour les jeunes enfants. En Occident, la pratique est beaucoup plus récente : aux Etats-Unis, il existe des programmes de yoga et de relaxation pour enfants depuis une trentaine d’années. Cela a eu du succès et s’est vite répandu en Europe, car le yoga a de nombreux bienfaits sur les enfants.

 

Comment adapter le yoga aux enfants de 3 à 6 ans ?

D. : Pour cette tranche d’âge, il est important d’adapter les séances de manière à leur donner un aspect très ludique. En effet, c’est grâce au jeu que les jeunes enfants vont se montrer attentifs aux postures proposées et qu’ils vont vouloir les reproduire. Par exemple, quand j’organise des séances en maternelle, j’utilise mon album Le Yoga de Kika. L’histoire met en scène le voyage de Kika et son petit singe Yazou. Les illustrations, les comptines, etc. vont apporter le côté ludique et créatif dont les enfants ont besoin et qui leur donnera envie d’imiter les personnages auxquels ils s’identifient. Pour aller un peu plus loin et favoriser la mémorisation des postures en famille de façon ludique tout en développant l’attention des enfants, j’ai créé un jeu de cartes : Le Mémo Yogamini. Ces deux outils pédagogiques permettent aussi de partager un moment créatif et récréatif en famille. Dans tous les cas, l’activité ne doit pas être imposée par l’adulte : c’est aux enfants de choisir leurs postures préférées.

 

Quels en sont les bienfaits ?

D. : D’abord, le yoga offre un moment de calme. Il apporte bien-être et réconfort à l’enfant qui, même en maternelle, a déjà souvent des semaines chargées. C’est aussi l’occasion pour lui de découvrir son corps, de travailler sa souplesse, sa force. Le yoga lui permet également de développer sa motricité, sa concentration, son équilibre ainsi que son estime de soi et sa capacité de s’exprimer en groupe ! Autre avantage : le yoga peut également être un outil efficace contre le stress. Les enfants qui ont fait des séances en maternelle peuvent ensuite refaire tous seuls les exercices au moment où ils en ont besoin. Plus tard dans leur vie, à l’école primaire par exemple, ils auront l’avantage de savoir comment se calmer par eux-mêmes.

 

Comment se passe une séance de yoga à l’école maternelle ?

D. : Les instituteurs sont de plus en plus nombreux à proposer à leurs jeunes élèves de faire du yoga. Concrètement, la séance peut commencer par un temps de parole : les enfants se présentent et expriment ce qu’ils ressentent, leurs soucis, leurs joies… Ils peuvent également dire les postures qu’ils aimeraient faire au cours de la séance. Ensuite, il y a un temps d’échauffement pour se mettre en mouvement, avant de réaliser différentes postures et exercices autour d’un thème donné (comme le voyage, la nature ou l’anatomie). Pour ma part, j’aime terminer les séances que j’organise par une petite histoire relaxante que les enfants écoutent calmement, allongés sur leur tapis.

 

Les parents peuvent-ils organiser eux-mêmes des séances de yoga pour leurs enfants ?

D. : Bien sûr ! Pas besoin de compétences très poussées pour cela, tant que le groupe d’enfants reste très petit ! Les parents doivent d’abord créer une atmosphère calme et penser à éteindre les téléphones, la télévision, etc. Ils peuvent mettre une petite musique douce en fond sonore. La séance peut se faire sur un tapis, sur la moquette ou bien dans le jardin. Les parents montrent les postures à l’enfant, tout en le laissant très libre. Ils veillent avant tout à ce que l’enfant soit toujours en sécurité (qu’il ait, par exemple, bien retiré ses chaussettes pour ne pas glisser). Je conseille de répéter la séance régulièrement, chaque matin ou chaque week-end par exemple. En effet, les jeunes enfants ont besoin de rituels. On peut donc répéter la séance au même moment de la semaine, au même endroit, avec le même enchainement de postures. Cela sera rassurant pour eux.

 

Les autres méthodes de relaxation (méditation, sophrologie…) peuvent-elles être adaptées aux enfants ?

La méditation de pleine conscience par exemple (au cours de laquelle l’attention est portée sur l’instant présent) peut tout à fait être enseignée aux enfants, à partir de 5 ans. Les exercices doivent être, bien sûr, adaptés au jeune public. Ils sont plus brefs et plus simples, comme dans la méthode « L’attention, ça marche » d’Eline Snell : il s’agit d’un programme en 8 séances, mêlant travail corporel, jeux, histoires, exercices d’attention et moments de dialogues sur les émotions. En revanche, je ne connais pas de programme de sophrologie adapté aux petits…

 

 

Ulrika Dezé est professeure de yoga et instructrice de pleine conscience. Elle organise des séances pour les enfants et les familles dans les écoles, les hôpitaux ou encore dans les musées. Elle a fondé Yogamini, un organisme proposant des formations pour enseigner le yoga aux enfants. Elle est aussi l’auteur de l’album Le yoga de Kika (Éditions Milan) et la créatrice du jeu Le Mémo Yogamini (éditions Yogamini)

Publié le