Comment parler de la fermeture des écoles et du coronavirus à la maternelle ?

Jusqu’à nouvel ordre, tous les établissements scolaires, dont les maternelles et les crèches, vont être fermés dès lundi 16 mars. Comment expliquer la situation aux élèves de maternelle sans les inquiéter ? La rédaction de Toupie vous donne quelques éléments de réponse.

 

Difficile d’expliquer les notions de virus, pandémie ou encore de quarantaine à des enfants de maternelle. D’autant plus qu’entre 3 et 6 ans, ils n’ont pas le même degré de compréhension et de connaissance sur le sujet.

 

  • Dans un premier temps, évitez que les plus petits soient exposés à des informations venant de la télévision ou même de la radio. Les enfants vont y « piocher » des mots ou des images impressionnantes ou incompréhensibles pour leur âge. Le mieux est toujours de leur parler avec vos propres mots, votre culture familiale, etc.

 

  • Sans les éloigner à tout prix des conversations d’adultes, voyez s’ils « reprennent » ces discussions dans leurs jeux ou avec leurs mots : c’est un bon début pour entamer des explications. Sinon, rassurez-vous en vous disant que tout cela peut très bien leur « passer au-dessus de la tête ».

 

  • Repérer si le comportement ou l’humeur de votre enfant a changé : il peut aussi ne pas oser poser des questions sur ces sujets « de grands », mais qui finissent pas l’inquiéter.

 

  • S’il a déjà entendu parler du coronavirus, entamez une discussion avec lui, en essayant de ne pas devancer ses questions. Essayez de voir ce qu’il a entendu et compris.

 

  • Si vous sentez qu’il a besoin d’un complément d’information, tenez-vous en aux faits et à ce que vous savez, vous-même. Quitte à dire : « je n’en sais pas plus, mais je vais chercher pour répondre à ta question ». Nous vous donnons ci-dessous quelques éléments de langages adaptés aux 3-6 ans.

 

  • « Le coronavirus est une maladie ». C’est déjà important de désacraliser le mot pour les plus petits. Nommer permet de connaître et de rassurer.

 

  • « Cette maladie est contagieuse, c’est-à-dire qu’elle se donne facilement d’une personne à une autre. Alors pour s’en protéger, on se lave tous souvent les mains, on se mouche dans des mouchoirs en papier qu’il faut jeter à la poubelle et on tousse bien dans son coude ». Restez le plus concret possible.

 

  • « Durant quelques jours, toi et tous les élèves, les copains, les maîtres et les maîtresses, les Atsem n’allez pas venir à l’école. C’est pour éloigner cette maladie qui s’attrape facilement en ce moment. » Expliquez concrètement la situation aux enfants dans un moment calme, pendant lequel ils seront attentifs et suffisamment à l’aise pour vous poser des questions.

 

  • «  C’est le chef de la France, le président, qui a pris cette décision pour protéger tous les enfants ». Expliquer le contexte de la fermeture des écoles peut aider à relativiser. Cela donne un cadre, qui est toujours rassurant.

 

 

 

« Il faut expliquer [aux enfants] que la mise en quarantaine est une mesure préventive. C’est un peu comme mettre un casque pour se protéger la tête à vélo. Et mettre un casque ne signifie pas qu’on va tomber de vélo. »

Brune de Bérail, psychologue.

 

Pour aller plus loin avant d’en parler avec vos enfants : :

Publié le

Les 5 bonnes raisons de s’abonner à Toupie

Accompagner
votre enfant dans
ses apprentissages
en maternelle
Partager de grands moments
de complicité
Retrouver chaque mois
des héros qui rassurent,
amusent et encouragent
Voir votre enfant
progresser avec les autocollants
L’entendre enfin parler
de ce qu’il a fait
en maternelle